Mis à jour le 09/07/2015

Contenu

Données générales sur l’eau et les milieux aquatiques dans le Puy-de-Dôme

Objectifs de qualité des masses d’eau, qualité des cours d’eau, état des prélèvements (eaux minérales, hydro-électricité, irrigation), rejets et pollutions, ...

Globalement, la qualité de nos ressources en eau dans le Puy-de-Dôme est bonne :

  • la qualité physico-chimique des rivière est pour une majorité considérée comme bonne, voire très bonne,
  • la qualité des nappes souterraines est également bonne.

Néanmoins, les activités humaines (industrie, agriculture, extraction minière, …) sont à l’origine de divers rejets ponctuels ou diffus source de dégradation pour le milieu. C’est pourquoi plusieurs masses d’eau superficielles ou souterraines ont été classés à doute vis-à-vis de certains paramètres (macro-polluants, pesticides, ou nitrates).

 

L’irrigation

On compte sur le Puy-de-Dôme autour de 600 irrigants pour une surface irriguée d’environ 9 000 Ha.

L’eau en bouteille

La mise en bouteille de l’eau dans le Puy de Dôme est réalisée par 10 établissements pour un prélèvement total dans le milieu naturel de 3,4 Mm3 pour l’année 200

La production d’énergie hydraulique

Actuellement, on compte sur le département environ 24 micro-centrales d’une puissance brute comprise entre 150 et 4500 kW et plus de 16 pico-centrales (en-dessous de 150kW), pour une puissance totale d’environ 15MW (hors concessions).