Actualités 2021

Contenu

COVID-19 | Stratégie vaccinale

 

La stratégie nationale de vaccination a pour objectifs de faire baisser la mortalité et les formes graves de Covid-19, de protéger les Français et le système de santé et de garantir la sécurité sanitaire de toutes les personnes vaccinées. Pour rappel, en France, la stratégie repose sur trois grands principes :
• Le libre choix des patients : la vaccination n’est pas obligatoire.
• La prise en charge du vaccin à 100 % par l’Assurance maladie : aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.
• La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé dans notre pays.

Les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires

La stratégie du ministère des solidarités et de la santé s’appuie sur l’avis de la Haute Autorité de Santé qui recommande de vacciner prioritairement les personnes qui sont les plus à risque de forme grave de la maladie voire d’en mourir. Ainsi, les personnes à qui la vaccination est proposée sont actuellement :
• Les personnes âgées en établissements (EHPAD, Unité de soins de longue durée),
• Les personnels exerçant dans ces structures de plus de 50 ans ou ayant des facteurs de comorbidité.
• Les professionnels de santé (hospitaliers, libéraux, salariés), les pompiers et les aides-à-domicile de plus de 50 ans et/ou ayant des facteurs de comorbidités,
• Les personnes en situation de handicap hébergées en établissement et les personnels y exerçant âgés de 50 ans et plus et/ou atteints de comorbidités.

À partir de lundi 18 janvier, les personnes de 75 ans et plus pourront également, si elles le souhaitent, être progressivement vaccinées contre le Covid-19 dans l’un des centres de vaccination ouverts dans leur département.

La campagne de vaccination dans le département du Puy-de-Dôme

Dans le département, le centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand a pour mission de stocker une partie des dotations de vaccins du département et de coordonner leur distribution auprès d’autres établissements (publics et privés) du département. Dès le mercredi 6 janvier, il a reçu une partie de la première dotation de près de 9 600 doses de vaccin permettant de débuter les vaccinations dès le jeudi 7 janvier.

La campagne vaccinale a débuté par les résidents des EHPAD et USLD (Unité de soins de longue durée) dont le consentement a été recueilli qui représentent 1/3 des décès parmi les patients atteints de la COVID-19 ainsi qu’avec les personnels volontaires de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités avec risque de forme grave de COVID-19.

Les premiers établissements qui ont débuté la vaccination dans le Puy-de-Dôme sont l’EHPAD « Au fil de l’eau » à Volvic, l’EHPAD « St Joseph » à Lezoux, l’EHPAD « les Mélèzes » à Clermont-Ferrand, l’EHPAD « les 5 sens » et l’USLD du site « Louise Michel » du CHU, ainsi que les EHPAD et USLD des centres hospitaliers de Thiers et Issoire.

Les centres de vaccination dans le département

Attention, les centres de vaccination sont ouverts à destination uniquement des publics prioritaires désignés ci-dessus. Si vous êtes concerné, vous pouvez vous faire vacciner dès à présent dans un des centres de vaccination ouvert.

Le Préfet du Puy-de-Dôme, après avis du directeur de la délégation départementale du Puy-de-Dôme de l’Agence Régionale de Santé (ARS), a désigné les 10 centres de vaccination, répartis sur l’ensemble du territoire :

- CHU de Clermont-Ferrand, site Gabriel Montpied – RDV sur www.sante.fr ou par téléphone 04 73 75 41 17
- Maison des Sports, à Clermont-Ferrand – RDV sur www.sante.fr ou par téléphone 04 73 40 33 33
- Dispensaire Émile ROUX, à Clermont-Ferrand – RDV sur www.sante.fr ou au 04 73 14 50 80
- Centre hospitalier de Thiers – RDV sur www.sante.fr ou au 06 23 78 75 78
- Centre hospitalier d’Issoire – RDV sur www.sante.fr ou au 04 73 71 88 58
- Centre hospitalier d’Ambert – RDV sur www.sante.fr au 06 22 92 33 27
- Centre hospitalier de Mont-Dore – RDV sur www.sante.fr ou au 04 73 65 36 16
- Centre de vaccination des Combrailles - Maison de santé de Pontgibaud - RDV sur www.sante.fr ou au 07 88 13 54 30
- Centre de vaccination des Combrailles - Maison de santé de St Eloy Les Mines - RDV sur www.sante.fr ou au 07 88 13 54 30
- Centre hospitalier de Riom – RDV via le numéro vert 0 805 29 97 97

Cette liste sera progressivement mise à jour sur le site de www.sante.fr

Pour certains territoires plus isolés, des solutions comme les bus itinérants seront aussi développées pour aller au plus près des habitants qui souhaitent bénéficier du vaccin.

Les modalités d’accès aux centres (adresse-horaire) et les dispositifs de rendez-vous en ligne proposés, en l’occurrence Doctolib pour le département, seront indiqués pour chaque centre. La prise de rendez-vous en ligne est vivement recommandée puisqu’elle permet au demandeur de visualiser les créneaux disponibles en temps réel.

Tous ces centres répondent à un cahier des charges élaboré par l’Agence régionale de Santé et bénéficient de vaccins provenant des stocks détenus par l’établissement-pivot que constitue le Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand.

En fonction de cette offre vaccinale et sur les prochaines semaines, ces centres assureront la poursuite des opérations de vaccination des publics prioritaires. À cet effet, il est rappelé qu’avant de se rendre dans un centre de vaccination, la prise de rendez-vous est nécessaire.

Les vaccins disponibles dans la région

Le 21 décembre, l’Agence européenne des médicaments s’est prononcée sur l’autorisation de mise sur le marché du vaccin Pfizer/BioNtech et le 6 janvier sur le vaccin Moderna. Cette autorisation européenne obtenue, c’est une autorité sanitaire française, la Haute Autorité de Santé, qui se prononce. Ces étapes constituent des garanties indispensables avant de commencer à vacciner en France.

Le vaccin de la société Moderna utilise la même technologie dite « à ARN messager » que le vaccin Pfizer BioNTech, les deux vaccins peuvent donc, en application de la recommandation de la HAS, être utilisés indifféremment dans le cadre de la stratégie vaccinale.

Au plan logistique, le vaccin Moderna présente des contraintes moins lourdes, notamment en termes de température de stockage (-20° C) et de durée de conservation décongelé (30 jours), même si celles-ci demeurent fortes.

Le vaccin Pfizer-BioNtech (majoritairement disponible à ce jour) requiert une importante organisation logistique (conditions de conservation).

Les circuits de livraison, les conditions de stockage au sein des établissements et des centres de vaccination ainsi que le dimensionnement de ces centres doivent permettre d’être le plus efficient possible sur les plans logistiques, mobilisation des ressources humaines et gestion des stocks.

C’est une des raisons pour laquelle il n’est pas possible, à ce stade, de proposer une vaccination dans chaque commune de la région.

Par ailleurs, la ressource humaine médicale et soignante disponible pour constituer des équipes de vaccination constitue la priorité incontournable pour organiser et permettre une vaccination le plus grand nombre de jours de la semaine auprès de la population, tout en veillant à une répartition des centres à même de mailler le territoire de manière pertinente.

Vous avez des questions sur la vaccination?

Retrouvez la foire aux questions du ministère des Solidarités et de la Santé faq vaccination grand public 1 (format pdf - 251.9 ko - 15/01/2021)

Pour en savoir +

Le point sur les vaccins contre la COVID-19 :
https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/la-vaccination-contre-la-covid-19/
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/vaccins
https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/la-strategie-vaccinale-contre-la-covid-19

Les chiffres quotidiens de la vaccination en France
https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/la-vaccination-contre-la-covid-19/article/points-de-situation-vaccination