Contenu

Conférence inversée - la parole des mères isolées le 7 mars 2019 : les propositions

 

Le 7 mars 2019, Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, Préfète du Puy-de-Dôme, a recueilli le témoignage de huit femmes à l’occasion d’une conférence inversée.

Cette conférence a consisté à donner la parole prioritairement à ces femmes témoins, afin qu’elles expriment leurs difficultés mais aussi, concrètement, leurs attentes pour améliorer leur quotidien.

>en savoir plus sur cette conférence

A l’issue de cette conférence, des propositions concrètes ont été transmises au Secrétariat d’Etat pour l’égalité femmes hommes et la lutte contre les discriminations :

  • Ouvrir à l’école publique la possibilité d’accueillir les enfants dès l’âge de 2.5 ans comme c’est le cas dans le privé (mais payant !)
  • Elargir l’offre de mode de garde atypique pour répondre aux besoins des parents qui ont des horaires de travail atypiques,
  • Diminuer les frais de garde pour les parents ayant de faibles revenus et peu de soutien familial et amical et qui acculent le parent à recourir à du travail dissimulé
  • Prévoir, sans frais supplémentaire, un espace enfants gardés – à l’instar de ce qui est proposé dans les grands magasins - sur le même lieu que celui de la pratique sportive ou culturelle
  • Confier le dossier à la justice dès la première fois où la pension n’est pas payée (comme c’est le cas au Canada) – ce n’est pas au parent de récupérer les pensions !
  • Prévoir un soutien aide à domicile pour pallier l’état de fatigue et de faiblesse lié à la maladie et au traitement, Aide à la garde d’enfants, suivi scolaire,
  • Allonger le financement des indemnités de la Sécurité Sociale à 6 mois au lieu de 3 mois actuellement lors de la survenance d’une maladie (cancer)
  • Prévoir un kit d’accessoires ou de produits gratuit pour les malades qui ont des difficultés financières – (perruques par exemple)
  • Mettre en place une structure spécialisée et spécifique pour répondre à toutes les questions relevant à la fois des services Pôle emploi, CAF, … (calcul indemnités, durée des aides, montant APL, …)
  • Permettre la déclaration simultanée CAF et Pôle emploi
  • Accélérer les versements des aides sociales lors notamment de changement de situation familiale, changement de ville
  • Disposer d’un espace entretien psychologue pour le parent et/ou les enfants + soutien à la mono – parentalité (Atelier parent/enfants, Atelier entre parents) : Un espace où il est possible de s’exprimer en toute liberté sans prendre le risque d’être jugé-e non capable d’élever les enfants et de les voir confiés à la garde de l’autre parent ou autre
  • Faciliter l’accès à des structures de loisirs moins onéreuses pour les familles nombreuses mono parentales qui ne peuvent pas partir en vacances
  • Disposer d’un fonds d’aide aux personnes devant parcourir quotidiennement des distances importantes pour devoir travailler notamment en zone rurale
  • Supprimer le délai de carence post démission pour les parents isolés
  • Former - sensibiliser les professionnel-le-s et associations à la condition des femmes et des mères détenues pour être en capacité de leur apporter une aide adaptée
  • Développer durant la période de la détention un soutien à la monoparentalité mais au-delà des interventions de la PMI – à savoir des personnes extérieures à l’action sociale (ateliers d’écriture d’écriture, de musique, ..)
  • Ouvrir une « maison des femmes » pour accueillir de manière transitoire les sortantes de prison, le temps pour elles de se prendre leurs marques avec leurs enfants dans un logement
  • Améliorer les conditions d’accueil dans les commissariats et les gendarmeries en matière de violences faites aux femmes
  • Supprimer remboursement à la CAF de l’indemnité de soutien familial quand pension alimentaire versée
  • Verser la pension alimentaire sur un compte réservé aux enfants. Ces propositions seront intégrées aux contributions au grand débat national.