Lutte contre les discriminations/égalité des chances

En raison des intempéries et de l’épisode neigeux qui touchent l’Est de la région Auvergne Rhône Alpes, une mesure d’interdiction de circulation a été prise à partir du 14 novembre 2019 à midi.

Contenu

Le Comité opérationnel de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (CORAH) dans le Puy-de-Dôme s’est réuni en présence de Frédéric Potier, délégué interministériel pour la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT

 

Mardi 15 octobre 2019, Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC, Préfète du Puy-de-Dôme, a co-présidé avec Eric MAILLAUD, Procureur de la République à Clermont-Ferrand, le Comité opérationnel de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (CORAH),. Ce comité s’est déroulé en présence de Alexandre POURCHON, Vice-Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme et du Préfet Frédéric POTIER, Délégué interministériel à la DILCRAH (délégation interministérielle pour la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT).

Ce comité s’est réuni pour la première fois sous sa nouvelle appellation (CORA devenu CORAH suite à l’extension officielle de ses compétences à la lutte contre la Haine anti-LGBT) et à cette occasion, sa composition s’est élargie aux associations LGBT locales.

Des représentants des services de l’Etat, des collectivités territoriales, d’associations et de personnes qualifiées complète la composition de cette instance départementale qui a pour mission de mettre en œuvre sur le territoire, les instructions gouvernementales en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT et de définir un plan d’actions départemental.

Frédéric POTIER, Délégué interministériel à la DILCRAH

Une instance renouvelée pour intervenir au coeur des territoires


La mise en place de cette instance renouvelée marque la volonté du Gouvernement d’intervenir au cœur des territoires et de s’appuyer sur les acteurs de terrain pour répondre à la montée des actes racistes, antisémites et de la haine anti-LGBT.

Ce comité a été l’occasion pour la Préfète du Puy-de-Dôme de rappeler la nécessité absolue de faire bloc contre la haine et de défendre les valeurs de la République.

Les travaux du CORAH s’attacheront à favoriser la mise en place d’actions pour lutter contre ces discriminations et améliorer ainsi le vivre-ensemble.

Au cours des échanges, les associations ont pu faire état des situations et des difficultés auxquelles elles sont confrontées et deux associations, dont les projets ont été retenus par la DILCRAH, ont été invitées à présenter aux membres de cette instance leurs actions.

Un appel à projet en cours jusqu’au 4 novembre dans le Puy-de-Dôme

Un nouvel appel à projet vient d’être lancé par la DILCRAH. Il a pour but de soutenir les actions locales qui s’inscrivent dans les objectifs du « plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020 » et du « plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT ».

Doté de deux enveloppes de 1 ,8 million d’euros (lutte contre le racisme et l’antisémitisme) et 500.000 euros (lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT), ce nouvel appel à projets permettra de promouvoir des actions citoyennes liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication, et d’organiser des événements en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

En savoir plus et candidater dans le Puy-de-Dôme