Contenu

Chaîne des Puys : opération de contrôles sur le thème des feux, bivouacs et camping sauvage

 

Dans la soirée du jeudi 22 juillet 2021 plusieurs équipes composées d’agents des services de l’État et de leurs partenaires institutionnels* ont mené des contrôles dans différents lieux de la Chaîne des Puys de 19h30 à 23 heures.

Cette opération s’inscrit dans la cadre de la convention de partenariat signée le 18 juillet 2020 visant à multiplier les actions de police inter-services au sein de la chaîne des Puys et du plan de contrôle de la Mission Inter-service de l’Eau et de la Nature (MISEN).

Cette opération visait particulièrement les feux, bivouacs et le camping sauvage.

Un nombre important de feux interdits sont régulièrement constatés notamment sur le cœur de la chaîne des puys. En 2019, 52 interventions ont été conduites par les gardes-nature, plus de 150 en 2020. Ce phénomène, récurrent l’été, est lié à la pratique du bivouac, du camping sauvage et du barbecue. L’arrêté préfectoral du 02/07/2012, qui réglemente les feux de plein air, interdit ces feux du 01/07 au 30/09.

Le bivouac n’a pas de définition juridique, il s’agit d’une tolérance sur certain secteur de la Chaîne des Puys avec un principe d’interdiction sur le sommet des puys. Le bivouac reste un campement sommaire pour passer la nuit avec montage de la tente au coucher et démontage au lever du soleil avec autorisation du propriétaire, à la différence du camping qui est réglementé et interdit en site classé de la chaîne des puys.

Ainsi, 8 agents répartis en deux équipes inter-services composées de gardes nature du parc naturel régional des volcans d’Auvergne, policiers municipaux, agents forestiers et inspecteurs de l’environnement (agents de l’office français de la biodiversité, et de la direction départementale des territoires) se sont répartis en 2 secteurs couvrant 6 communes (Orcines, Ceyssat, Nébouzat, Saint Genès-Champanelle, Chanat la Mouteyre et Saint-Ours)

Au cours de la soirée plusieurs sites ont été visités, donnant lieu à de nombreux constats. Des installations de bivouacs dans des zones interdites et des traces de feux de plein air ont été relevées.

Un rappel de la réglementation a été effectué à l’encontre des quelques propriétaires de camping-cars ou véhicules légers, notamment en matière de stationnement. Les campements installés sur les puys ont dû se déplacer vers des zones où le bivouac est toléré.
La réglementation en matière de feux de plein air et les bonnes pratiques pour le bivouac ont systématiquement été rappelées.

* Services et institutions mobilisés
Directions départementales des territoires (DDT), Gendarmerie nationale, Office français de la biodiversité (OFB), Office national des forêts (ONF), Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne (PNRVA)