Contenu

Chaîne des Puys : opération de contrôles sur le thème des déchets et dépôts sauvages

 

Mercredi 24 juin 2020 plusieurs équipes de contrôle composées d’agents des services de l’État (Directions départementales des territoires, Gendarmerie nationale, Office français de la biodiversité et Office national des forêts) et du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, ont mené une journée de contrôle et de sensibilisation dans la Chaîne des Puys, plus particulièrement sur la thématique des déchets et dépôts sauvages.

Cette opération s’inscrit dans l’action de police inter-services conduite depuis trois ans, dans le périmètre « Chaîne des Puys/ Faille de Limagne » du site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, dont la labellisation a été portée par le conseil départemental.

La réglementation française prévoit un certain nombre de précautions à prendre pour protéger l’environnement et la santé humaine. Tout producteur ou détenteur d’un déchet est responsable de ce déchet : c’est-à-dire qu’il est tenu d’en assurer ou d’en faire assurer la gestion. Cette responsabilité s’étend jusqu’à l’élimination ou la valorisation finale du déchet. Cela signifie qu’en cas d’atteinte à l’environnement ou la santé humaine il devra réparer les dommages causés par sa gestion défectueuse.

Les déchets et dépôts sauvages représentent une menace de plus en plus préoccupante et ce malgré une sensibilisation constante de la part des acteurs de terrain et des élus. Il est donc nécessaire de communiquer sur les bonnes pratiques à respecter sur le territoire de la chaîne des Puys et le cas échéant relever les infractions. Il est important de rappeler que l’ensemble des déchets produits par les ménages et les déchets dits « assimilés » des entreprises peuvent être collectés en déchetteries.

Ainsi, 17 agents répartis en deux équipes composées de gardes nature du parc naturel régional des volcans d’Auvergne, policiers municipaux, gendarmes, agents forestiers et inspecteurs de l’environnement (agents de l’office français de la biodiversité, et de la direction départementale des territoires) se sont répartis en deux secteurs couvrant 6 communes :
dans le secteur central, sur les communes de Nébouzat, Mazayes, Orcines et Saint Ours
au sud, sur les communes d’Aydat, et Aurières

Au cours de la matinée 16 sites ont été visités, donnant lieu à de nombreux constats. Ces dépôts sauvages sont de différents types, déchets verts, dépôts inertes, matériaux de démolition, amiante, pneus et épaves de véhicules ou déchets ménagers. Les volumes concernés par ces dépôts vont de quelques mètres cubes à plusieurs centaines.

Des traces de feux de plein air, pourtant interdits par la réglementation ont également été constatés.
Un rappel à la loi a été effectué à l’encontre d’un propriétaire et des courriers seront adressés aux maires des communes concernées, leur rappelant la réglementation et leur proposant l’appui de l’État dans la mise en œuvre des procédures.

Lire le communiqué de presse (format pdf - 2 Mo - 01/07/2020)