Contenu

Busage de cours d’eau

 

A l’exception des franchissements de voirie, le busage de cours d’eau doit être évité.

Pour un franchissement de cours d’eau :
- la pente du passage doit être minutieusement étudiée afin d’éviter la formation de dépôts à l’amont, ou d’une érosion puis d’une chute à l’aval ;
- dimensionner de manière large la section hydraulique (pour permettre notamment le passage d’une crue centennale en prenant en compte le risque d’embâcles), et en prévoyant d’enfoncer d’au moins 30 centimètres le fond du dalot sous le niveau du fond du cours d’eau, pour permettre au lit de se reconstituer dans le passage ;
- utiliser un dalot de section rectangulaire de préférence à une buse circulaire.