Contenu

Appel à la vigilance et mesures de restriction des usages de l’eau pour dans le Puy-de-Dôme

 

Béatrice Steffan, Secrétaire générale de la Préfecture a réuni le 10 août 2017, le comité de suivi hydrologique associant les partenaires concernés par la gestion de l’eau*. Lors de cette réunion, a été fait un point complet de la situation actuelle des cours d’eau et des nappes dans le Puy-de-Dôme et des mesures de restriction des usages de l’eau ont été prises.

Une situation sous surveillance

Du fait de la pluviométrie abondante du mois de mai et de la première quinzaine de juin, les débits des principaux cours d’eau étaient supérieurs à leurs débits objectifs d’étiage (DOE) jusqu’à la fin du mois de juillet, d’où l’absence de mesures de restriction des usages de l’eau dans le Puy-de-Dôme jusqu’à maintenant.

Les températures élevées constatées début août avec un épisode de canicule de quelques jours ont logiquement asséché les sols et fait diminuer les débits des cours d’eau. On constate pour certains d’entre eux, le franchissement de leur niveau d’objectif (Allier, Alagnon) voir d‘alerte pour le Cher amont, la Sioule et la Dore. Compte-tenu des prévisions météorologiques annonçant l’absence de précipitations et des températures élevées pour les jours à venir, la Secrétaire générale de la Préfecture a pris ce jour un arrêté planifiant les mesures de préservation des ressources en eau pour le département.

Des mesures de restriction

Sur l’ensemble du département, l’usage de l’eau à partir du réseau d’eau potable hors consommation courante est limité de 10h à 18h avec :

  • arrêt des fontaines et du lavage des voitures, hors recyclage de l’eau,
  • interdiction d’arrosage de plants, fleurs, potagers, green, jeux, espaces verts,
  • interdiction d’arrosage des voies publiques hors urgence,
  • interdiction de remplissage des piscines.

Sur les bassins versants de la Sioule, du Cher et de la Dore qui sont en niveau d’alerte, s’ajoutent de 10h à 18h :

  • l’interdiction des prélèvements dans le milieu naturel,
  • l’interdiction de remplissage des plans d’eau,
  • la mise en place de dispositions pour les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Le suivi des débits est assuré au quotidien par les services de l’État, ce qui permettra de renforcer ou de lever les mesures prises par un nouvel arrêté préfectoral en fonction du résultat des analyses. Si aucun nouvel arrêté n’est pris entre temps, ces mesures s’appliquent jusqu’au 30 septembre 2018.

L’eau est un bien commun

De façon plus large, il est indispensable que chacun d’entre nous prenne toute disposition pour avoir une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics. L’eau est un « bien commun », chaque citoyen doit faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à cette ressource indispensable.

Pour plus d’information sur les situations de sécheresse en France et les restrictions d’usage, vous pouvez consulter le site internet Propluvia. Il permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national.

Les communes concernées par le niveau d’alerte

Sur le bassin versant du Cher : Ars-les-Favets ; Cellette ; Crouzille ; Pionsat ; Quartier ; Roche-d’Agoux ; Saint-Hilaire ; Saint-Maigner ; Saint-Maurice-près-Pionsat ; Vergheas ; Virlet

Sur le bassin versant de la Sioule : Ancizes-Comps ; Aurières ; Ayat-sur-Sioule ; Biollet ; Bromont-Lamothe ; Bussières ; Buxières-sous-Montaigut ; Celle ; Ceysat ; Champs ; Chapdes-Beaufort ; Charensat ; Châteauneuf-les-Bains ; Cisternes-la-Forêt ; Combrailles ; Condat-en-Combraille ; Durmignat ; Espinasse ; Gelles ; Giat ; Goutelle ; Gouttières ; Herment ; Heume-l’Église ; Landogne ; Lapeyrousse ; Laqueuille ; Lisseuil ; Marcillat ; Mazayes ; Menat ; Miremont ;Montel-de-Gelat ; Montefermy ; Moureuille ; Nébouzat ; Neuf-Église ; Olby ; Orcival ; Perpezat ; Pontaumur ; Pontgibaud ; Pouzol ; Prondines ; Pulvérières ; Puy-Saint-Gulmier ; Queuille ; Rochefort-Montagne ; Saint-Avit ; Saint-Bonnet-près-Orcival ; Sainte-Christine ; Saint-Éloy-les-Mines ; Saint-Étienne-des-Champs ; Saint-Gal-sur-Sioule ; Saint-Georges-de-Mons ; Saint-Germain-près-Herment ; Saint-Gervais-d’Auvergne ; Saint-Hilaire-les-Monges ; Saint-Jacques-d’Ambur ; Saint-Julien-la-Geneste ; Saint-Ours ; Saint-Pierre-le-Chastel ; Saint-Pierre-Roche ; Saint-Priest-des-Champs ; Saint-Quintin-sur-Sioule ; Saint-Rémy-de-Blot ; Sauret-Besserve ; Sauvagnat ; Servant ; Teilhet ; Tortebesse ; Tralaigues ; Vernines ; Villosanges ; Vitrac ; Voingt ; Youx

Sur le bassin versant de la Dore : Ambert ; Arconsat ; Arlanc ; Aubusson-d’Auvergne ; Augerolles ; Auzelles ; Baffie ; Bertignat ;Beurières ; Brugeron ; Ceilloux ; Celles-sur-Durolle ; Chabrloche ; Chambon-sur-Dolore ; Champétières ; Chapelle-Agnon ; Châteldon ; Chaumont-le-Bourg ; Courpière ; Cunlhat ; Domaize ; Doranges ; Dorat ; Dore-l’Église ; Escoutoux ; Estandeuil ; Forie ; Fournols ; Grandif ; Grandval ; Job ; Marat ; Marsac-en-Livradois ; Mayres ; Monestier ; Monnerie-le-Montel ; Néronde-sur-Dore ; Noalhat ; Novacelles ; Olliergues ; Olmet ; Orléat ; Palladuc ; Paslières ; Peschadoires ; Puy-Guillaume ; Reanaudie ; Ris ; Sainte-Agathe ; Saint-Alyre-d’Arlanc ; Saint-Bonnet-le-Bourg ; Saint-Bonnet-le-Chastel ; Saint-Dier-d’Auvergne ; Saint-Éloy-la-Glacière ; Saint-Ferréol-des-Côtes ; Saint-Flour ; Saint-Gervais-sur-Meymont ; Saint-Jean-d’Heurs ; Saint-Jean-des-Ollières ; Saint-Just ; Saint-Martin-des-Olmes ; Saint-Pierre-la-Bourlhonne ; Saint-Rémy-sur-Durolle ; Saint-Sauveur-la-Sagne ; Saint-Victor-Montvianeix ; Sauviat ; Sermentizon ; Thiers ; Thiolières ; Tours-sur-Meymont ; Trézioux ; Valcivières ; Vertolaye ; Viscomtat ; Vollore-Montagne ; Vollore-Ville.

Le Comité de suivi hydrologique du 9 août (format pdf - 5.1 Mo - 10/08/2018)

Composition du comité de suivi hydrologique :
les représentants des collectivités territoriales, des syndicats de distribution d’eau, la fédération départementale pour la pêche et la protection des milieux aquatiques, les chambres consulaires, l’association des irrigants d’Auvergne, l’établissement public Loire et les différents services de l’État.

photo credit : rascal76160 auvergne via photopin (license)